Le récit


En tant qu’artiste, je suis un miroir, un canari dans la mine de charbon. Je vais donc durant l’année 2022, tenir un journal de bord, réflecteur, « le récit » (titre inspiré du «narratif principal» propagé par les medias, le monde politique et les GAPHAM).

Qu’est-ce que cela signifie de vivre dans une société globalisée où, pour avoir le droit d’y participer, je devrais avoir un abonnement conditionné à une injection trimestrielle, encore en phase d’expérimentation ? Société dans laquelle le débat a disparu et la censure la norme ? C’est le point de départ.

Quelles alternatives puis-je trouver pour créer du lien, pour travailler et donc vivre, depuis l’intérieur du système tout en y étant mis à ban ?







Mais plus fondamental, comment la “crise sanitaire” est instrumentalisée et utilisée, encore et toujours, puisque les problèmes qui occures, le système hospitalier qui ne suit pas ou le mal-être d’une population vieillissante et en mauvaise santé qui sont le plus touchés par la pandémie, les conflits d’intérêts entre les multinationales, les entreprises pharmaceutiques et la politique, existaient bien avant la pandémie ? Elle joue, ici, un rôle de révélateur.

Cela questionne ma/notre place dans la société, le type de société dans laquelle il serait possible de vivre. Les alternatives existent et il n’est pas inéluctable que notre monde bascule dans une technocratie totalitaire, où les machines remplaceraient les médecins, où nous serions tous pucés et contrôlés, vivant sous un crédit social.






Un agenda qui se met en place, l’interdiction aux médecins de soigner, l’impossibilité du débat, la science qui serait une pensée unique. Tout esprit critique étant soit disqualifié ou traité de « complotiste », que l’on soit un prix Nobel ou un scientifique reconnu. L’abandon des personnes blessées par le V. (l’obligation de crypter ses messages au risque d’être censuré). Les journalistes qui ne sont plus des journalistes. Les medias à la solde du narratif principal. Le renvoi des journalistes et des médecins qui n’obéissent pas. La vie qui s’articule et s’entend autour de modèles mathématiques et de statistiques.⁠ ⁠

L’hypocrisie d’un passe sanitaire qui n’a de santé que le nom au vu de l’agenda qui se déroule : une identité numérique le « digital identity wallet » de Thales https://reporterre.net/Bientot-le-portefeuille-d-identite-numerique-un-cauchemar-totalitaire. Un passe V. qui permettra à l’avenir (septembre 2022 pour l’Union Européenne) d’intégrer nos données personnelles de santé, financières et d’identité. La disparition du cash, de nos libertés fondamentales, du code de Nuremberg. La reconnaissance faciale et les dérives qui vont avec. Bienvenue au crédit social.⁠ ⁠




Une pandémie instrumentalisée, une solution unique prônée mondialement par une propaganda 24h/24h, « c’est la seule solution », aux effets négatifs déniés, dont l’effet positif est à mesure variable avec le temps qui passe. Et pendant ce temps-là, c’est big pharma qui empoche.⁠ ⁠

Rien de nouveau à priori, des conflits d’intérêts entre politique, big pharma, GAFAM et le monde scientifique. On fait taire le peuple par la peur. On fabrique les consentements. On ne remet pas en question le système, on contrôle la masse. On continue à esclavagiser et à abuser d’une partie de l’humanité en attendant l’IA. Un système capitaliste et prédateur. ⁠ Huxley et Orwell doivent se retourner dans leur tombe.⁠ ⁠ Est-ce bien ce monde-là que l’on veut léguer à nos enfants ?⁠ ⁠

Bonne année.⁠



179_301221_jeudi






173_171121_mercredi





168_111121_jeudi




A la question d’un journaliste :

« Sie haben die Nationalimpfwoche erröfnet diese Woche, es habe uns gesehen in Lausanne noch ein Konzert, ein Impfkonzert und dann hat offenbach Impfgegner Ticket gekauft oder reserviert so das was ein Flop wurde, was halten sie mit solchen Sabotage Aktionen oder wurden sie as nennen ? »

La réponse de monsieur le Conseiller Fédéral Guy Parmelin :

« Alors écoutez, il faut d’abord être sûr de ce que vous dites, cela on ne le sait pas. Dans l’hypothèse où effectivement des gens opposés à la vaccination auraient, se seraient inscrits pour le concert afin d’empêcher des personnes qui souhaitaient assister au concert et qui auraient pu se vacciner, empêchés ces personnes d’y aller, je le regrette profondément.

A part ça, si vraiment c’est comme ça… il y a… j’ai envie de citer, vous ne connaissez peut-être pas en Suisse allemande, mais Monsieur Prunelle dans Gaston Lagaffe qui fait une énième gaffe, et puis à un moment Monsieur Prunelle dit : « vous avez bientôt fini avec vos clowneries et je laisse le « l » pour rester poli. C’est tout ce que je peux dire. »






                                                       

 157_251021_lundi






“Si une personne est infectée malgré la V. on s’attend à ce qu’elle ait une charge virale plus faible dans ce sens-là qu’elle ait moins de risque de transmettre.

Cependant, c’est vrai que des données récentes semblent indiquer que pour le variant delta, le risque de transmission est analogue chez une personne V. infectée que chez une personne non-V infectée.”

Virginie Masserey

Chef de la section Contrôle de l'infection, Office fédéral de la santé publique OFSP.

Point de Presse
03.08.21
(6:28 -6:56)

156_241021_dimanche




︎︎︎